La Reine de Saba dans l’Islam et le Coran

CoranQuelques soient les appellations ou les différents récits qu’on en fait, la Reine de Saba reste tout de même une figure emblématique qui a régné sur le Royaume de Saba. Et comme plusieurs autres traditions, l’Islam elle, présente la reine comme une dirigeante puissante mais également efficace et vante même sa singularité.

Une reine politique

La tradition musulmane à travers le Coran, connais la Reine de Saba sous le nom de « Bilqis ». Selon cette tradition, la reine serait originaire de l’Arabie méridionale, plus précisément au Yémen. Intéressons-nous dans un premier temps de la description que fait Dieu de cette femme dans le Coran. La Reine de Saba, contrairement à d’autres dirigeants cités dans le Coran comme des tyrans, est une dirigeante juste et éclairée. On le représente comme une reine très à cheval sur les principes politiques d’équité et de justice. Ce sont ces qualités de principes politiques d’équité et de justice qui explique sa convocation immédiate du conseil de dignitaires quand elle reçut l’invitation du roi Salomon. Les versets 27 et 32 illustrent très clairement cela.

Par ailleurs, tout ceci fait de la Reine de Saba, une reine démocrate. Ces décisions sont politiquement fondées : on peut voir dans les versets 27 et 34 du Coran, la quintessence de sa réponse au roi Salomon où, sagesse et prudence s’expriment. Elle fait donc preuve de sagesse et d’intelligence politique afin d’appréhender le roi Salomon. Toutes ces qualités afférentes à la reine fait d’elle, selon le Coran, le symbole de l’intelligence et de la force morale chez la femme reine.

Une réalité coranique à polémique

Le Coran et toute la tradition musulmane parlent de la Reine de Saba en des termes élogieux et respectueux. Mais tous ces qualificatifs laissent parfois libre coup à des approches réductrices voire dévalorisantes de la part de certains érudits islamiques. Certains ne conçoivent donc pas le fait qu’une femme, supposée être faible et sans raison, puisse prétendre être plus intelligente que des hommes et aller même jusqu’à les diriger. Loin de là, on s’étonne alors de voir les discordances entres les versets coraniques qui témoignent de la grandeur de la reine et interprétations inappropriées qu’on rencontre sur ces mêmes versets.

Tout au long du Coran, la reine a fait donc l’objet d’une valorisation spectaculaire, tant par ses qualités et aussi par sa sensibilité à l’égard du roi Salomon. Elle demeure un personnage ancré dans l’histoire de celui-ci.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *