La Reine de Saba

BibleL’histoire de la tradition des peuples a connu des Reines emblématiques qui ont marqué les cœurs à cause de leur forte influence. C’est le cas par exemple de la Reine de Saba qui a régné sur le royaume de Saba et qui a laissé couler beaucoup d’encres dans bon nombres de récit. Qui est donc cette reine qui fait retenir tant d’attention?

Éléments bibliographiques

La dénomination ou l’appellation de la Reine de Saba diffère selon chaque source. Ainsi, pour la tradition musulmane elle se prénomme « Balkis», « Makeda» dans la tradition éthiopienne, « Balgama» pour celle du Yémen et la « reine de Midi» selon la Bible. On trouve cependant une forte ressemblance dans toutes ces sources. Les récits bibliques racontent donc la stupéfaction de la reine face à la sagesse dont a fait montre le roi Salomon lors de sa visite à Jérusalem. Pour le coran, dans les versets 23 à 44 de la Sourate 27, on parle d’une conversion à “la foi dans le Dieu unique“ de la Reine qui est devenue infidèle à Dieu. Par contre, dans la tradition éthiopienne, on souligne dans le Kebra Nagast, le livre sacré des Ethiopiens coptes, le lien intime qui unissait la Reine et le Roi Salomon. Cette même tradition présente la reine comme la Souveraine de la Ville d’Aksoum, et serait donc à l’origine de la dynastie éthiopienne.

Une Reine légendaire

L’histoire ancienne présente plusieurs légendes à propos de la Reine de Saba. La plus importante est celle des Ethiopiens coptes, qui seraient des descendants du roi Salomon et de la reine de Saba. La personnalité paradoxale de la reine vacillait entre symbole de la sagesse et figure démoniaque. Une légende raconte donc à ce propos que lorsqu’elle soulève sa robe pour passer sur le sol qu’elle croit mouiller, le roi lui découvre des jambes poilues et des pieds de chèvre. On la considère aussi, dans certains textes secrets comme une magicienne obscure. C’est le cas de la légende qui la mentionne dans des rituels maçonniques.

Ce personnage complexe, énigmatique et mystérieux de la reine de Saba a aussi tourmenté la fiction occidentale, surtout à travers la littérature et les arts. Elle fut pour bon nombres d’artistes, une source d’inspiration iconographique.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *